Carnets d'esprit

- "Journaliste originaire de Prypiat, expatrié en France pour fuir un passé trop douloureux, Léonid n’a jamais fait le deuil de sa famille décimée par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Il faut dire que Léonid porte le poids de la dépêche, qu’il a rédigée sous la contrainte de la Pravda à la suite de l’explosion de la catastrophe de Tchernobyl, pour annoncer que l’incident n’était pas grave et ne représentait pas de danger pour la population. Marié, père de deux enfants, il coule une vie en apparence heureuse et sans problème. À l’occasion des 25 ans de l’anniversaire de la catastrophe, Léonid se voit confier un reportage pour un journal gratuit parisien sur ce sujet. L’occasion se présente à lui de retourner en Ukraine. Une décision difficile à prendre mais qui permettra à Léonid d’exhumer son passé et d’en savoir plus sur ce qui s’est réellement passé. C’est à travers des carnets d’esprit que Léonid s’exprime le plus souvent. Ces carnets donnent également la parole à ceux qui ne peuvent plus parler : les victimes de Tchernobyl. Ce beau roman, plein de tendresse et d’humanité, nous fait revivre la catastrophe nucléaire de 1986 et ses conséquences humaines jusqu’à nos jours et donne à réfléchir sur l’avenir que nous offrons à nos enfants."
Delphine Boutonnet-Réseau Sortir du nucléaire

- "Bon je me décide, ça y est j'ai terminé "Carnets d'esprits" hélas, et oui hélas car encore une fois j'ai été envouté, par moment j'avais l'impression de sentir ce goût de métal que hélas certains habitants ont ressenti, tu vois avant de l'acheter j'ai hésité car je me disais encore un livre sur "Tchernobyl" et puis non ce n'est pas encore un énième livre sur cette terrible catastrophe, c'est TON livre et il est magnifique a lire!! Merci Philippe de nous faire partager ces bons moments, j'ai hâte de lire les "pigments d'éternité"."
Peggy

- Que dire de " carnets d'esprit " ? ce n'est pas un simple livre sur Tchernobyl, on a l'impression de lire un journal intime d'un rescapé de ce drame de l'atome. On apprend vraiment plein de choses sur un évènement qui a marqué l'humanité, et ce pour plusieurs millénaires encore. Allez, achetez ce livre, et laissez un message à Philippe.
Damien

- "Je ne sais combien recommander cet ouvrage de Philippe Nonie. Un roman où l'écrivain plonge son lecteur dans l'intimité forte et tragique d'un a ncien journaliste de la Pravda, qui, pour pouvoir continuer d'exercer son métier a dû malgré lui écrire des mensonges sur la tragédie technologique de Tchernobyl (ou plus exactement de Prypiat), sans savoir quelles seraient les retombées et les dommages affectifs et psychologiques le concernant. Un ouvrage poignant, criant de vérité, riche de documentation, au rythme enlevé où le lecteur n'ose plus respirer, de peur, lui aussi, d'être contaminé par ce mal inconnu et invisible, cette absynthe vénéneuse. Même le plus insensible des hommes finira par se laisser émouvoir d'une telle tragédie, et n'aura probablement plus jamais le même regard sur cette tragédie, qui, soyons en sûrs, hélas, n'appartient pas encore au passé. Près de 250 pages de plaisir haletant, de voyage en terre interdite, proche, tout proche de ce qui ne se voit pas, de ce que l'on tait, mais que l'on devrait crier sur tous les toits. Merci Monsieur Nonie pour ce roman témoin de ce sacrifice humain, merci à vous de perpétrer la mémoire de ceux qui furent véritablement des héros de l'humanité."
Raphaël

- "J'ai adoré ce livre, c'est sur la catastrophe de Tchernobyl. l'auteur arrive à nous faire prendre conscience de l'horreur que c'était, que c'est encore. on voit tout avec les yeux du reporter, c'est très troublant ! merci à Philippe Nonie c'est certain, je vais lire ces autres livres."