Espace lecteurs

« Les pigments d’éternité», On a défiguré la Joconde !
ARTS PLASTIQUES 5ème Image, œuvre et fiction

1 2

1-Léonard de Vinci, Portrait de Mona Lisa, dit « la Joconde », entre 1503 et 1506, peinture à l’huile sur panneau de bois de peuplier de 77x53cm. Musée du Louvre à Paris.
http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/portrait-de-lisa-gherardini-epouse-de-francesco-del-giocondo
2-Roman de Philippe Nonie, éditions Paul et Mike, 2013

Enoncé :
Dans son roman, paru en 2013, Philippe Nonie imagine qu’en son temps Léonard de Vinci a inventé un procédé révolutionnaire capable d’enfermer le modèle dans le tableau qui le représente : « les pigments d’éternité ». Mona Lisa aurait ainsi traversé les siècles, attendant son heure pour revenir à la vie dans notre époque.

A la fin du roman, la Joconde réintègre sagement le panneau de peuplier sur lequel elle fut peinte. Imaginez alors ce que s’exclamèrent les visiteurs du Louvre : « c’est bien elle, mais on a défiguré la Joconde ! »
Montrez-nous ce qui a pu susciter une telle exclamation. Comment la Joconde revient-elle marquée de son passage dans notre époque ? Quelles traces conserve-t-elle de 2014 ?
Etapes à suivre :
-Dans le cahier d’arts plastiques réfléchissez à la façon dont vous allez articuler l’idée de figurer et de défigurer.

Deux séances en classe, format A3, travail individuel.
Vous utiliserez les matériaux, les outils, les moyens de votre choix. Vous pouvez découper, coller, déchirer, scanner, photocopier, décalquer, agrandir, fragmenter, peindre…."

Voilà....à suivre....
C'est aussi une façon de te dire combien j'ai apprécié ton roman!"

Je te souhaite une bonne continuation et à bientôt j'espère.

"Nous nous sommes rencontrés dans le magasin Cultura de Pau-Lescar, il y a de cela un mois. Vous m'aviez dédicacé mon livre, "Les pigments d'éternité" que ma mère m'a offert pour mon anniversaire. Je tenais à vous écrire afin de vous féliciter d'une part,pour votre livre qui m'a énormément plu. Mais également, je voulais vous remercier car vous m'avez redonner le goût de la lecture, en effet, il y a fort longtemps que je n'avais pas dévoré un livre en si peu de temps. Je me suis même surprise le soir à profitrer de lire plutôt que de regarder la télévision ! Je vais m'empresser d'acheter L'inconnue ! Continuez dans cette voie à nous procurer tant de plaisir et d'émotion !!"

Bien cordialement, Caroline

"bonjour, j'ai reçu vendredi "les pigments d'eternité" je l'ai commencé hier soir et je ne l'ai quitté qu'une fois terminé. Que dire ? j'ai la chance de donner bénévolement des cours d'histoire de l'art à des enfants. et le sfumato je leur en parle en long en large et en travers (de leonard aussi d'ailleurs). Je trouve l'idée géniale et même, s'agissant de Leonard, réaliste. Bref j'ai vraiment pris un grand plaisir à vous lire et à découvrir pourquoi ce fascinant petit tableau illumine le Louvre encore de nos jours. Merci pour ces pages de poesie."

Pascale

"Mon très cher Philippe Nonie, j'ai hélas terminé ton livre les "pigments d'éternité", je l'ai adoré, même si c'est un roman je ne pourrai plus jamais regardé la Joconde comme avant. Et comme nous parlions ce soir avec mon mari et mes filles, je t'admire avoir cette imagination, ses idées, je me dis que l'on nait écrivain, c'est un don et pour tout ça merci, merci de m'envouter avec tes livres, et je te le dis vivement ton prochain roman!!! Merci Philippe. Bises"

Peggy


"Ça y est ! j ai fini les pigments d eternite super ! j ai adore ! bravo philippe continue".

Cécile


"Encore un roman avec un univers totalement différent de "Carnets d'esprit" et une nouvelle réussite. Une très très belle histoire avec des personnages attachants, vivants et une Joconde que je ne pourrai plus regarder de la même façon. Je l'entendais, la voyais, la touchait presque avec vos mots. Dépêchez-vous de nous faire le prochain. J'ai hâte."

Christelle


"Bonsoir Philippe,
Ce n'est pas sans émotion que j'ai tourné la dernière page de votre livre.....une merveilleuse et mystérieuse aventure que j'ai vécue au fil des pages, toujours curieuse d'aller plus loin... le voyage s'est achevé dimanche ... jour où les jours d'hiver devenaient des jours d'été ... "un jour d'été ne peut imaginer qu'il vieillira et deviendra avec le temps un jour d'hiver" ... difficile de ne pas être touchée par cette phrase , elle est magnifique ... en lisant la génèse de votre roman j'ai compris votre hésitation quant au choix du titre et trouvé des réponses à quelques questions que je me posais......pas toutes....... je suis encore toute imprégnée de ces "pigments d'éternité" et ma prochaine visite au Louvre aura forcément une autre dimension..... Beaucoup d'émotion dans votre récit, beaucoup de sujets abordés.... j'ai ressenti, appris, réfléchi, compris.....difficile de revenir dans l'instant présent après ce voyage dans le temps...... merci Philippe et à très vite de vous lire ...."

Gaëlle